Skip navigation

Information clients Covid-19

Impact sur les opérations transport et douane

Le 17 mars 2020

Chers clients, 

Le contexte de progression de l’épidémie du nouveau Coronavirus vous conduit probablement à vous poser des questions bien légitimes sur l’impact qu’elle pourrait avoir sur vos opérations de transport et douane. Vous trouverez ci-dessous une synthèse sur l’état actuel de nos activités et sur les mesures que nous avons mises en place pour assurer la protection de nos salariés, partenaires et clients et maintenir la qualité de nos services.

 

PRECISIONS DU MINISTERE DE L’INTERIEUR

Le Ministère de l’Intérieur a confirmé qu’ « il est hors de question de pénaliser le transport de marchandises » et apporté les précisions suivantes :

Les entrées de tous les ressortissants étrangers dans l’espace Schengen sont proscrites. Seuls les citoyens des Etats membres de l’espace Schengen et de l’Union européenne, ainsi que les ressortissants du Royaume Uni, qui restent soumis, dans la période de transition actuelle du Brexit, au droit européen, pourront entrer dans notre espace de circulation commun. Les ressortissants de pays tiers qui disposent d’un permis de séjour européen pourront également continuer d’accéder à l’espace européen.

La circulation entrante et sortante de marchandises se poursuivra. Mais tous les ressortissants de pays de pays tiers qui n’ont pas de raison impérative de se rendre en Europe feront l’objet d’une interdiction d’entrée.

Frontières intérieures de l’Union européenne : des mesures ont d’ores et déjà été prises ces derniers jours pour limiter les échanges, que ce soit avec l’Italie, l’Allemagne hier, ou l’Espagne aujourd’hui. Il ne s’agit pas pour nous de procéder à une fermeture totale des frontières. Il s’agit de limiter les échanges au strict nécessaire. Il ne faut plus de circulation transfrontalière qui ne soit pas indispensable. C’est cohérent avec les mesures de confinement que nous prenons. Ainsi, en coordination avec mes homologues des pays voisins, nous mettons en place des contrôles des déplacements transfrontaliers non-nécessaires. Ceux-là, de part et d’autre de nos frontières et en bonne coordination avec les polices aux frontières des pays voisins, seront invités à faire demi-tour.

Les travailleurs transfrontaliers pourront, sur la base de justificatifs de domicile et d’emploi, continuer de franchir les frontières quotidiennement si c’est nécessaire.

« il est hors de question de pénaliser le transport de marchandises ». L’approvisionnement en matériels de soins ou encore en denrées de première nécessité ne sera donc pas impacté par ces mesures.

TRANSPORT AVEC LE MAGHREB

Toutes nos agences fonctionnent en Algérie, au Maroc et en Tunisie.

- Maroc

La suspension de lignes maritimes ne touche pas le transport de marchandises. Les opérations sont maintenues et aucune perturbation majeure n'était à noter en date du 13 mars.

Il faut cependant s’attendre à ce que le programme de rotation des navires soit réduit avec une réduction des capacités ayant pour effet un délai d’acheminement plus long que ce soit en import ou en export. Par ailleurs, une pénurie de chauffeurs exerçant leur droit de retrait pourrait engendrer des perturbations.

A noter également que tous les vols internationaux ont été supprimés. Les vols cargos ne sont pour le moment pas touchés mais la réduction des capacités aériennes engendre une envolée des coûts.

Pour une information plus détaillée, nous vous invitons à consulter le dernier avis de M&M Maroc ICI.

- Algérie

  • En ce qui concerne le transport maritime, seuls les ferries sont suspendus. Aucune perturbation n'est annoncée sur les navires cargo à ce jour.
  • Le trafic aérien est restreint ce qui affecte donc le transport aérien de marchandises.

- Tunisie

  • Les frontières aériennes, maritimes et terrestres ont été fermées sauf au transport de marchandises
  • Le couvre feu a été décrété hier de 18h à 6h.
  • En ce qui concerne le transport maritime, aucune perturbation n'est annoncée sur les navires cargo à ce jour. Le transport maritime de marchandises n’est donc pas affecté et le trafic maritime entre le port de Radès et les ports de Marseille et de Gênes est pour le moment maintenu.
  • Le trafic aérien est restreint ce qui affecte donc le transport aérien de marchandises.

Pour une information plus détaillée, nous vous invitons à consulter la dernière note de M&M Tunisie ICI.

TRANSPORTs EURASIE

Pour ralentir au maximum la propagation du virus, de nombreux états ont pris des mesures de confinement, restrictions de circulation aux frontières, limitation du trafic aérien, maritime et ferroviaire,..

La circulation des marchandises est donc ralentie.

Vous trouverez ici un lien vers une carte actualisée très régulièrement, faisant état des restrictions de circulation. (Source https://trans.info/)

- Espagne

L'état d'urgence a été décrété en Espagne samedi dernier. A partir du 17 mars 00h00 les frontières sont fermées à la circulation des personnes. Le transport de marchandises reste exempté pour garantir l'activité économique et la chaîne d'approvisionnement.Les équipes de notre partenaire Transnatur n'ont qu'un accès restreint à leurs lieux de travail. Des retards sont donc à prévoir dans le traitement des opérations.

- Italie
La fermeture des activités économiques ne touche pas les sites de production et les transports. Les bureaux de notre partenaire Italmondo sont ouverts et en activité. Des difficultés sont liées aux restrictions imposées aux frontières de certains pays, ce qui engendre des délais supplémentaires et limite la disponibilité des véhicules. La frontière avec la France est toujours ouverte. 

- Europe de l'Est

Globalement au niveau des pays de l'Est, il n'y a pas encore de fermetures de frontière (excepté avec l'Italie), mais des contrôles drastiques sont imposés aux chauffeurs avec prise de température. On observe une augmentation de conducteurs refusant de rouler, utilisant leur droit de retrait. Cette pénurie d'ensembles routiers a pour conséquence une forte augmentation des prix.

  • Il devient difficile de trouver des chauffeurs pour la Roumanie car ceux-ci sont bloqués à la frontière roumaine.
  • Pour les expéditions import et export entre la France et la Bulgarie, la Roumanie, et les Pays des Balkans, les itinéraires sont modifiés : les chauffeurs ne transitent plus par l’Italie mais par l’Allemagne. Les transit times sont donc rallongés et des surcoûts engendrés.
  • L'Ukraine ne tolère plus que des chauffeurs ukrainiens en frontière.

-Turquie

Les opérations en provenance et à destination de la Turquie sont fortement perturbées :

  • Interdiction pour les chauffeurs qui ne sont pas de nationalité turque d'entrer en Turquie
  • Suspension des vols passagers permettant le transit des chauffeurs Turcs entre les ports de Yalova et Sète
  • Contrôles sanitaires très renforcés aux frontières, notamment entre la Turquie et la Bulgarie.

A cet effet, veuillez noter que nous mettons en place les dispositions suivantes dans le sens Turquie - France :

  • Suspension jusqu'à nouvel ordre des départs en milieu de semaine.
  • Les départs de fin de semaine sont maintenus et les marchandises seront transportées en containers 45' au départ du port de Yalova vers Sète avec une traction nationale par des ensembles français

A ce stade, les transit time Terminal Istanbul / Terminal France sont estimés à environ 10 - 12 jours, sous réserve des problématiques de surbooking des navires, annulations de rotations et/ou toute perturbation consécutive à la conjoncture actuelle.

Dans le sens France - Turquie, les marchandises transiteront également via les ports de Sète et Yalova.

- Caucase et Asie Centrale

Pour freiner la propagation du virus, la Turquie a fermé sa frontière avec l’Iran fin février et envisage de fermer sa frontière avec l’Irak. Elle impose également une « quatorzaine » aux chauffeurs à la frontière avec la Géorgie – les expéditions vers la Géorgie, l'Azerbaïdjan et l'Arménie subissent donc des retards.

Par ailleurs, la Biélorussie, la Russie et le Kazakhstan ont fermé leurs frontières aux camions. Les envois vers l'Ouzbékistan, le Kazakhstan, le Turkménistan, le Kirghizstan et le Tadjikistan ne sont plus possibles par route actuellement, mais la solution pourrait évoluer. 

Au cas, par cas, en fonction des destinations des solutions en transport aérien ou maritime peuvent être mises en place. Nous vous invitons à anticiper vos envois et à contacter nos équipes pour qu’elles étudient avec vous les alternatives. 

TRANSPORT maritime & FRET aérien

- Transport maritime (import ou export)

Les opérations fonctionnent mais des ralentissements et perturbations sont à prévoir :

  • la quasi totalité du personnel des compagnies maritimes opère actuellement en télétravail, les communications sont ralenties
  • les suppressions d’escales se sont multipliées ces derniers jours et il y a une baisse des capacités.
  • on observe une augmentation généralisée des tarifs
  • les réservations d’espace sont de moins en moins garanties
  • il n’y a quasiment plus de disponibilité sur certains équipements comme les reefers.

    En revanche, l’activité reprend, mais à des niveaux encore bas, sur certaines zones géographiques telles que la Chine et le Sud-Est Asiatique

- Transport aérien (import ou export) : très forte dégradation de l’offre aérienne mondiale

Les arrêts ou réductions massifs de vols passagers ainsi que la fermeture des frontières dans l’espace européen depuis le 17 mars implique une pénurie des capacités. En import, la seule alternative est le transport « tout cargo ». Les vols « tout cargo » ne peuvent cependant pas absorber la baisse de capacité des vols passagers .

Les tarifs au kilo s’envolent mais les espaces ne sont pas garantis pour autant à la date convenue. La chaîne logistique aéroportuaire demeure néanmoins assez opérationnelle, fonctionnant en mode dégradé.

Des mesures anti-engorgement des magasins de transit sont en place : le fret est supprimé en l’absence de garantie de mise à bord de l’avion dans les 12 heures.

Les opérations de douane fonctionnent normalement à ce jour.

Nos équipes sont mobilisées pour répondre au mieux à vos demandes et font le maximum pour trouver des solutions au cas par cas.

Train Chine Europe

Certains trains en provenance de Chine sont suspendus totalement ou partiellement jusqu’en avril. Nous vous invitons à contacter nos équipes pour étudier au cas par cas les solutions et alternatives envisageables.

MESURES PREVENTIVES

 

- En France 

Pour préserver la santé de nos collaborateurs, visiteurs, prestataires et bien sûr celle de nos clients, nous avons renforcé nos mesures de précaution.

  • Dans la mesure du possible, les salariés ont été invités à travailler à distance.
  • Pour les salariés présents dans nos locaux, la prise de température biquotidienne a été instaurée.
  • Nous avons demandé au personnel des quais de porter des gants pour la manutention.
  • La circulation des chauffeurs est strictement limitée : l’accès à nos bureaux ou sur les quais est interdit.

Les mesures déjà en place sont bien sûr toujours d’actualité:

  • Les chauffeurs ont été invités à porter un masque lorsqu’ils sont au contact de personnes sur les sites de nos clients. Dans le contexte de pénurie actuelle de masques, cette consigne est cependant difficile à suivre, mais les équipes ont été sensibilisées à l’importance de respecter les consignes sanitaires.
  • Les collaborateurs résidant ou ayant séjourné dans des zones à risque dans les 14 derniers jours sont invités à suivre strictement les préconisations du Ministère de la Santé et à se faire connaître auprès de la Direction de chaque site. Concernant les foyers d’infection en France, nous sommes attentifs aux mesures spécifiques actées par le Gouvernement.
  • En parallèle, conformément aux préconisations, les déplacements professionnels à l’étranger sont proscrits sauf accord exceptionnel de la direction générale. De plus l’ensemble des réunions internes rassemblant des collaborateurs de plusieurs sites sont reportées ou maintenues via des solutions de visioconférence.
  • Les règles d’hygiène sont en place dans l’ensemble de nos établissements. Nous avons renforcé toutes les sensibilisations et communications auprès de nos collaborateurs et visiteurs et veillons à leur bonne application pour le bien de tous.

- Dans nos filiales

Dans nos filiales en Algérie, Tunisie et au Maroc, des mesures similaires ont été prises en tenant compte des directives officielles locales.

A ce jour, aucun cas de salarié infecté par le Covid 19 ne nous a été confirmé.

Soyez assurés de l’engagement de l’ensemble de nos équipes pour suivre la situation au jour le jour, vous informer en toute transparence et rechercher, le cas échéant, des solutions alternatives. Pour toute information complémentaire, n’hésitez pas à vous adresser à vos contacts habituels.

La Direction de M&M France

Bulletins précédents

Vous pouvez consulter les bulletins précédents ci-dessous.