Skip navigation

Information clients Covid-19

Impact sur les opérations transport et douane

Le 26 mars 2020

Chers clients, 

Dans le contexte actuel de progression de l’épidémie du nouveau Coronavirus, les mesures prises par de nombreux gouvernements autour du globe impactent la chaîne logistique de la plupart des opérateurs. Nous suivons de près la situation et avons à cœur de vous informer.

Nous avons mis en place toutes les mesures nécessaires pour protéger nos salariés et partenaires, poursuivre notre activité et maintenir autant que possible notre qualité de service.

Nous sommes organisés de manière à garantir la continuité de notre activité et à assurer l'ensemble de nos prestations. Merci de bien vouloir noter que :

Voici notre point de situation actualisé sur les activités de transport et douane.

 

EN BREF

- Maghreb

  • Les opérations se maintiennent avec nos filiales, avec de plus en plus de contraintes.
  • En Algérie, 50% de la population active a été libérée. La région de Blida est en confinement total, celle d'Alger en confinement partiel. Les documents envoyés par messagerie électronique sont acceptés pour l'endossement bancaire et le dédouanement de marchandise.
  • En Tunisie, le nombre de navires et le nombre de rotations entre Marseille et Radès ont été réduits. Une procédure de OK ship a été mise en place par M&M en début de semaine.

- Asie

Alors que dans la province de Hubei en Chine, la vie reprend son cours, les Bangladais sont invités à rester chez eux. Le tiers de l'humanité serait contraint de rester chez soi depuis hier, jour du début du confinement en Inde. (En savoir +).

- Transport maritime

  • Les organisations professionnelles soulignent la nécessité de maintenir enlèvements et expéditions pour ne pas perturber la chaîne de transport maritime.
  • En raison de la baisse de la demande, sur les ports français, des escales et des départs sont supprimés

- Fret aérien

  • Pour faire face à la pénurie de capacité en transport de marchandises, le secteur réagit en transformant ses vols passagers en vols tout cargo.
  • Orly ferme le 31 mars
  • Des ponts aériens ont été mis en place pour assurer le réapprovisionnement en masques.

Pour plus d'information :

TRANSPORT AVEC LE MAGHREB

 

Toutes nos agences fonctionnent en Algérie, au Maroc et en Tunisie.

- Maroc

Depuis le 20 mars à 18h, le Maroc est en état d'urgence sanitaire, ce qui se traduit par une série de mesures visant à réduire au maximum la circulation des citoyens. Un document officiel délivré par les agents d’autorité est nécessaire pour quitter son domicile. En savoir +

A ce jour, le transport en remorque reste autorisé sur la ligne Tanger Med-Gènes-Tanger Med / Tanger Med-Algeciras-Tanger Med mais avec quelques aménagements liés à la mise en place de mesures de prévention. Par contre, la liaison via Motril-Tanger Med est pour le moment suspendue.

Les opérations sont à ce jour toujours maintenues mais de manière limitée et des allongements de délais sont à prévoir.

A noter :

  • Un grand nombre de sociétés a décidé de fermer pour plusieurs jours, que ce soit au Maroc ou en Europe.
  • Un nombre croissant de chauffeurs assurant les liaisons Algeciras-partenaires-Algeciras exercent leur droit de retrait ce qui limite la capacité de traction de nos remorques.
  • Le transport des marchandises dangereuses se fera en fin de semaine.

En transport aérien : tous les vols de passagers ont été supprimés à l'international. Les vols cargos ne sont pour le moment pas touchés mais la réduction des capacités aériennes engendre une envolée des coûts.

Pour une information plus détaillée, nous vous invitons à consulter le dernier avis de M&M Maroc ICI.

- Algérie

Depuis lundi 23, la wilaya (préfecture) de Blida, la plus touchée par la pandémie, est en confinement complet. Celle d'Alger est en confinement partiel de 19h à 7h.( En savoir +). 

Pour palier les problèmes de transmission de documents occasionnés par le contexte sanitaire, la Banque d'Algérie a annoncé le 19 mars que les documents scannés seraient acceptés pour l’endossement bancaire et le dédouanement des marchandises. En savoir +

  • Les bureaux de M&M Algérie seront désormais ouverts de 9h à 12h.
  • Les opérations vont se ralentir encore plus à partir de la semaine prochaine suite à la réduction des effectifs actifs.
  • Priorité est donnée au dédouanement des marchandises stratégiques : agroalimentaire et médical.
  • En qui concerne le transport maritime, seuls les ferries sont suspendus. Aucune perturbation n'est annoncée sur les navires cargo à ce jour.
  • Le trafic aérien est restreint ce qui affecte donc le transport aérien de marchandises. Les vols « cargo », qui transportent uniquement des marchandises, sont maintenus :
      • Au départ de Paris et à destination d’Alger : 2 vols par semaine, les mercredis et samedis
      • Au départ de Lyon et à destination d’Alger : 3 vols par semaine, les mardis, jeudis, et dimanches
      • Au départ de Lyon et à destination d’Oran : 1 vol par semaine, les jeudis

- Tunisie

Un confinement total est appliqué en Tunisie depuis le dimanche 22 mars à 6h du matin jusqu’au 4 avril prochain.  Le confinement total correspond à des dispositions qui obligent tous les citoyens à rester chez eux sauf en cas de besoins nécessaires comme l’approvisionnements et les soins . Les employés et travailleurs du secteur du transport sont exemptés de ces obligations. En savoir + ici

  • Les agences de M&M Tunisie sont ouvertes et ont été réorganisées pour assurer la continuité des opérations tout en respectant les recommandations sanitaires. Tout le personnel administratif est en télétravail mais les services de quai et d'exploitation sont opérationnels sur les sites. 
  • Une procédure de OK ship est mise en place depuis le 22 mars pour tous les envois au départ et à destination de la Tunisie. Concrètement et pour chaque ordre d'enlèvement de marchandises, nous invitons nos clients à vérifier les capacités de réception de celles-ci à destination. Des prises de contact seront également opérées par nos services auprès des destinataires en Europe et en Tunisie avant de procéder à l'enlèvement des marchandises. Cette procédure est mise en place afin de prévenir le risque de saturation de nos entrepôts en Europe et en Tunisie.
  • Le transport de marchandises dangereuses (ADR) est suspendu à compter du 23 mars pour une période de 15 jours.
  • En ce qui concerne le transport maritime, à compter du samedi 28 mars, les compagnies maritimes réduisent le nombre de navires (de 3 à 2) et le nombre de rotations (de 5 à 3) entre les ports de Marseille et Radès. Des retards sont à prévoir au niveau des départs et des arrivées.
  • Le trafic aérien est restreint ce qui affecte donc le transport aérien de marchandises.

Pour une information plus détaillée, nous vous invitons à consulter la dernière note de M&M Tunisie ICI

TRANSPORT EURASIE

 

Pour ralentir au maximum la propagation du virus, de nombreux états ont pris des mesures de confinement, restrictions de circulation aux frontières, limitation du trafic aérien, maritime et ferroviaire,...

La circulation des marchandises est donc ralentie.

Vous trouverez ici un lien vers une carte actualisée très régulièrement, faisant état des restrictions de circulation. (Source https://trans.info/)

Considérant la nécessité impérieuse de maintenir la chaîne logistique, plusieurs pays européens ont modifié temporairement les règlementations relatives à la circulation des véhicules de transport de marchandises (pour l'Espagne, voir ci-dessous). En France, les interdictions de rouler à certaines périodes, notamment le weekend, sont levées du 19 mars au 20 avril pour les véhicules de plus de 7,5 tonnes.

- Espagne

Le gouvernement espagnol a annoncé dimanche dernier 21 mars qu'il prolongeait l'Etat d'urgence jusqu'au 12 avril. Afin de fluidifier le transport de marchandises, le gouvernement a décidé le 16 mars d'alléger provisoirement la réglementation sur les temps de conduite et de repos sur tout le territoire espagnol pour les conducteurs routiers, et ce jusqu'au 28 mars. Les équipes de notre partenaire Transnatur n'ont qu'un accès restreint à leurs lieux de travail. Des retards sont donc à prévoir dans le traitement des opérations.

- Italie

Le premier ministre italien a annoncé dimanche dernier que certaines usines, dont la production n'est pas jugée essentielle, seraient fermées du 25 mars au 3 avril. Elles ont jusqu'au 25 avril pour expédier les marchandises déjà fabriquées. 

Notre partenaire Italmondo poursuit son activité. Les prestations seront cependant impactées en termes de fréquence et de coûts car il sera difficile d'optimiser les chargements.

Transport & douane Europe de l'Est

 

Globalement au niveau des pays de l'Est, il n'y a pas de fermetures de frontières pour le transport de marchandises -  il n'y en a plus avec l'Italie- mais des contrôles sanitaires drastiques sont imposés aux chauffeurs. La pénurie de chauffeurs, utilisant leur droit de retrait, se confirme, avec pour conséquence une diminution des ensembles routiers et une forte augmentation des prix.

  • Les transports avec la Pologne restent difficiles même si la situation s'améliore à l'entrée du territoire. Les temps d'attente se sont réduits à la frontière polonaise dans le sens Allemagne > Pologne : ils sont de 6 heures depuis le début de la semaine, contre 40 heures vendredi dernier. A la sortie du territoire polonais, c'est la pénurie de chauffeurs qui pose problème, de nombreux conducteurs polonais ne souhaitant pas quitter leur pays.
  • Il y a une réelle pénurie de chauffeurs pour la Roumanie (car ceux-ci sont bloqués à la frontière roumaine) et la Bulgarie.
  • Pour les expéditions import et export entre la France et la Bulgarie, la Roumanie, et les Pays des Balkans, les itinéraires sont modifiés : les chauffeurs ne transitent plus par l’Italie mais par l’Allemagne. Les transit times sont donc rallongés et des surcoûts engendrés.
  • L'Ukraine ne tolère plus que des chauffeurs ukrainiens en frontière.

Transports Turquie

 

Les opérations en provenance et à destination de la Turquie sont fortement perturbées :

  • Interdiction pour les chauffeurs qui ne sont pas de nationalité turque d'entrer en Turquie
  • Suspension des vols passagers permettant le transit des chauffeurs Turcs entre les ports de Yalova et Sète
  • Contrôles sanitaires très renforcés aux frontières, notamment entre la Turquie et la Bulgarie

A cet effet, veuillez noter que nous mettons en place les dispositions suivantes dans le sens Turquie - France :

  • Suspension jusqu'à nouvel ordre des départs en milieu de semaine
  • Les départs de fin de semaine sont maintenus et les marchandises seront transportées en containers 45' au départ du port de Yalova vers Sète avec une traction nationale par des ensembles français

A ce stade, les transit time Terminal Istanbul / Terminal France sont estimés à environ 10 - 12 jours, sous réserve des problématiques de surbooking des navires, annulations de rotations et/ou toute perturbation consécutive à la conjoncture actuelle.

Dans le sens France - Turquie, les marchandises transiteront également via les ports de Sète et Yalova.

TRANSPORT ASIE DU SUD

 

Confinement et suspension des vols internationaux : Inde, Pakistan et Bengladesh

- Alors que l'Inde est en confinement depuis hier et que l'état d'urgence a été décrété dans plusieurs états du Pakistan, des mesures d'urgence sont entrées aujourd'hui en vigueur au Bangladesh jusqu'au 4 avril. En savoir +.  La quasi-totalité des vols internationaux sont interrompus depuis samedi dernier et ce jusqu'au 31 mars. En savoir +

- En Inde, le gouvernement a décrété un confinement total d'une durée de 3 semaines à partir du 25 mars. En savoir +. Au Maharastra, les ports fonctionnent encore mais de manière très ralentie. L'arrêt complet des opérations à très court terme n'est pas exclu. Les prix de transport import et export ont bondi.

- Au Pakistan, les vols internationaux (vols passagers, charters & privés) sont interdits du 21 mars au 4 avril. 

Transport maritime

 

La fermeture d'entrepôts occasionne des dysfonctionnement de la chaîne de transport maritime dans la mesure où les opérations d'enlèvements et de livraisons ne sont plus réalisées. "Il est important, pour le transport maritime, que chaque acteur de la chaîne assure une continuité de service de manière à réceptionner et à enlever les marchandises sur les terminaux à moindre coût." Tel est le message de l'Union des Entreprises de Transport et de la Logistique de France (TLF) qui s'est associée au syndicat des Agents Maritimes et Consignataires de France (AMCF) pour alerter l' Association des Utilisateurs de Transport et de Fret (AUTF) et le MEDEF à ce sujet.

En France : les activités de transport de marchandises sont toujours assurées dans les ports métropolitains et outre-mer, dans un contexte de ralentissement de la production industrielle. La congestion des ports liée aux grèves de janvier n'est plus d'actualité en général et en forte baisse là où des difficultés demeurent. Face à la baisse de la demande, certaines compagnies maritimes prévoient de supprimer des escales (blank sailing) à Fos et le Havre ou de diminuer les départs.

A l'international, la baisse de capacités se poursuit. Les opérations fonctionnent avec des ralentissements et perturbations :

  • la quasi totalité du personnel des compagnies maritimes opère actuellement en télétravail, les communications sont ralenties
  • les suppressions d’escales continuent et il y a une baisse des capacités.
  • on observe une augmentation généralisée des tarifs
  • les réservations d’espace sont de moins en moins garanties
  • il n’y a quasiment plus de disponibilité sur certains équipements comme les reefers. Le transport de marchandises thermosensibles est donc difficile.

L'activité reprend très nettement en import Chine. D'après un opérateur maritime majeur, les volumes augmenteraient  de 50% chaque semaine et atteindraient leur volumes habituels à la fin du mois. 

Transport aérien

(import ou export) : très forte dégradation de l’offre aérienne mondiale

  • La crise affecterait 98% du trafic passager dans le monde alors que près de 70 % du fret aérien est transporté par des avions commerciaux en temps normal. En savoir+. Cette réduction drastique du nombre de vols passagers a pour conséquence une pénurie des capacités.
  • En import, la seule alternative est le transport « tout cargo », c'est à dire transportant exclusivement des marchandises. Les vols « tout cargo » ne peuvent cependant pas absorber la baisse de capacité des vols passagers.
  • Les compagnies ont réagi : certaines maintiennent les vols passagers pour le transport du cargo en soute uniquement, d'autres démontent les blocs sièges afin de transporter des marchandises en soute et en pont principale.
  • Les tarifs au kilo restent élevés. Les espaces ne sont pas garantis pour autant à la date convenue.
  • La fermeture des terminaux se poursuit. Orly annonce sa fermeture totale au 31 mars sans préciser de date de réouverture. En savoir +.
  • Le transport aérien est au cœur des dispositifs d'acheminement des produits pharmaceutiques, Le pont aérien pour l'approvisionnement de masques se poursuit et s'intensifie.
  • Les opérations de douane fonctionnent normalement à ce jour.

Nos équipes sont mobilisées pour répondre au mieux à vos demandes et font le maximum pour trouver des solutions au cas par cas.