Skip navigation

Information clients Covid-19

Impact sur les opérations transport et douane

Le 30 avril 2020

Chers clients, 

Dans le contexte actuel de progression de l’épidémie du nouveau Coronavirus, les mesures prises par de nombreux gouvernements autour du globe impactent la chaîne logistique de la plupart des opérateurs. Nous suivons de près la situation et avons à cœur de vous informer.

Nous avons mis en place toutes les mesures nécessaires pour protéger nos salariés et partenaires, poursuivre notre activité et maintenir autant que possible notre qualité de service.

Nous sommes organisés de manière à garantir la continuité de notre activité et à assurer l'ensemble de nos prestations. Merci de bien vouloir noter que :

Voici notre point de situation actualisé sur les activités de transport et douane.

EN BREF

- Maghreb

  • Les opérations se poursuivent avec nos filiales, avec de plus en plus de contraintes.
  • Le confinement est prolongé jusqu'au 14 mai en Algérie.
  •  Compte tenu de la crise sanitaire, les groupages de milieu de semaine au départ du Maroc sont supprimés temporairement.
  • En raison du ramadan et de la pandémie, les procédures de réservations et d’enlèvements ont modifiées au Maroc et en Tunisie.
  • En Tunisie,  La procédure de OK ship est toujours effective. 

- Turquie : les rotations de navires sont réduites à une par semaine. Les conditions d’entrée sur le territoire turc ont été allégées pour les conducteurs de poids lourds.

- Europe centrale : le transport de marchandises est toujours impacté par la pénurie de chauffeurs, ce qui engendre une flambée des coûts.

- Asie 

  • Inde : l'offre de transport maritime sur l'Inde est revue à la baisse jusqu'à la fin du semestre.
  • Chine : l’import de masques et d’équipements sanitaires assèche les capacités en fret aérien. D'éventuelles difficultés sont à prévoir compte tenu des congés chinois du 1er au 5 mai.

- Fret aérien : les capacités de transport de marchandises sur les axes Asie et Amérique du Nord poursuivent leur hausse graduellement car de plus en plus de compagnies aériennes transforment leurs vols passagers en vols tout cargo. N'hésitez pas à nous consulter.

- Douane: les douanes françaises ont fourni à titre indicatif les classements tarifaires des fournitures médicales et médicaments dans le cadre du COVID 19. (Source : Union TLF).

Pour plus d'information : 

TRANSPORT & douane MAGHREB

 

Toutes nos agences fonctionnent en Algérie, au Maroc et en Tunisie.

- Maroc

L'état d'urgence sanitaire effectif depuis le 20 mars au Maroc est prolongé jusqu'au 20 mai. Des mesures visent à réduire au maximum la circulation des citoyens. En savoir +

Quelques changements sont en place au départ des agences de Casablanca et Tanger :

  • Compte tenu de la crise sanitaire, les services de groupage de milieu de semaine sont suspendus momentanément
  •  En raison du ramadan, les procédures de réservation, de chargement et de dépôt des déclarations sont modifiées. Veuillez consulter les circulaires de M&M Casablanca et Tanger pour plus d'information.

Assouplissements relatifs à la délivrance et la présentation de certificats EUR-MED et EUR.1
Dans un contexte où l’accomplissement des formalités douanières est rendu difficile, afin de ne pas entraver la fluidité des échanges en le Maroc et les Etats membres de l’UE, la douane marocaine, en concertation avec l’Union Européenne, a annoncé le 3 avril un aménagement des formalités de délivrance et de présentation des certificats EUR.1 et EUR-MED.

Concrètement, les douanes marocaines acceptent jusqu’à nouvel ordre les copies sous format électronique :

  • EUR.1 / EUR-MED avec cachets humides et signatures manuscrites des autorités compétentes et du partenaires ou expéditeur ;
  • EUR.1/ EUR-MED revêtus de cachets et signatures numériques ;
  • ou
  • non revêtus de cachets ou signatures à condition que les autorités douanières des pays d’exportation offrent la possibilité de s’assurer à distance de leur authenticité.

Ces dispositions sont valables jusqu'à nouvel ordre. En savoir +

Le transport en remorque reste autorisé sur la ligne Tanger Med-Gênes-Tanger Med / Tanger Med-Algesiras-Tanger Med mais avec quelques aménagements liés à la mise en place de mesures de prévention. Par contre, la liaison via Motril-Tanger Med est pour le moment suspendue.

Les opérations sont à ce jour toujours maintenues mais de manière limitée et des allongements de délais sont à prévoir.

Pour rappel, le transport des marchandises dangereuses se fait en fin de semaine.

En transport aérien : tous les vols de passagers ont été supprimés à l'international. Les vols cargos ne sont pas touchés mais la réduction des capacités aériennes a engendré une envolée des coûts.

- Algérie

Le premier ministre a décidé de prolonger jusqu'au 14 mai le confinement national. Le confinement complet est levé pour la wilaya de Blida, désormais soumise à un couvre feu de 14h à 7h. Dans les 9 wilayas les plus touchées par la pandémie, Alger, d’Aïn Defla, Bejaïa, Médéa, Oran, Sétif, Tipaza, Tizi-Ouzou et Tlemcen, le couvre feu a été réduit de 2h, effectif désormais de 17h à 7h. Sur le reste du pays, il y a un couvre feu de 19h à 7h du matin.

Samedi dernier, le premier ministre a autorisé la réouverture de certains commerces, afin de "réduire l'impact économique et social de la crise sanitaire ». Le premier ministre avait par ailleurs apporté le 15 avril des clarifications sur l'application des directives dans le contexte de la crise sanitaire. L'activité économique doit continuer dans les meilleures conditions possibles et le secteur du transport de marchandises et de la logistique ne subit aucune restriction.

Les administrations fonctionnent en service réduit, les offices portuaires également ; des retards de traitement sont à prévoir.

Les douanes algériennes ont pris le 3 avril des mesures exceptionnelles pour faciliter les importations de marchandises prioritaires comme les médicaments, équipements de santé ou l’alimentation. Voir l'avis relatif à ces mesures ICI.

  • Les bureaux de M&M Algérie sont ouverts de 9h à 12h.
  • Les opérations sont ralenties suite à la réduction des effectifs actifs.
  • Priorité est donnée au dédouanement des marchandises stratégiques agroalimentaires et médicales.
  • En qui concerne le transport maritime, seuls les ferries sont suspendus. Aucune perturbation n'est annoncée sur les navires cargo à ce jour.
  • Le trafic aérien est restreint ce qui affecte donc le transport aérien de marchandises. Les vols « cargo », qui transportent uniquement des marchandises, sont maintenus :
    • Au départ de Paris et à destination d’Alger : 2 vols par semaine, les mercredis et samedis
    • Au départ de Lyon et à destination d’Alger : 3 vols par semaine, les mardis, jeudis, et dimanches
    • Au départ de Lyon et à destination d’Oran : 1 vol par semaine, les jeudis
    Les expéditions aériennes sont soumises à la confirmation de la compagnie aérienne au moment de la réservation

- Tunisie

Le confinement total appliqué en Tunisie depuis le dimanche 22 mars est prolongé jusqu'au 3 mai. Le confinement total correspond à des dispositions qui obligent tous les citoyens à rester chez eux sauf en cas de besoins nécessaires comme l’approvisionnement et les soins. Les employés et travailleurs du secteur du transport sont exemptés de ces obligations.

  • En raison du ramadan, les horaires de travail ont été modifiés ainsi que les procédures de réservations et d’enlèvements. Pour plus d’informations, voir la circulaire de M&M Tunisie.
  • La procédure de OK ship, mise en place depuis le 22 mars, est toujours effective : pour tous les envois au départ et à destination de la Tunisie. Concrètement et pour chaque ordre d'enlèvement de marchandises, nous invitons nos clients à vérifier les capacités de réception de celles-ci à destination. Des prises de contact seront également opérées par nos services auprès des destinataires en Europe et en Tunisie avant de procéder à l'enlèvement des marchandises. Cette procédure est mise en place afin de prévenir le risque de saturation de nos entrepôts en Europe et en Tunisie.
  • Le transport de marchandises dangereuses (ADR) a repris au départ de France sous conditions.
  • En ce qui concerne le transport maritime, à compter du samedi 28 mars, les compagnies maritimes réduisent le nombre de navires (de 3 à 2) et le nombre de rotations (de 5 à 2) entre les ports de Marseille et Radès. Des retards sont à prévoir au niveau des départs et des arrivées.
  • Le trafic aérien est restreint ce qui affecte donc le transport aérien de marchandises.

Pour une information plus détaillée, nous vous invitons à consulter la dernière note de M&M Tunisie ICI

 

TRANSPORT ROUTE EURASIE

Evolution des conditions

Pour ralentir au maximum la propagation du virus, de nombreux états ont pris des mesures de confinement, restrictions de circulation aux frontières, limitation du trafic aérien, maritime et ferroviaire,...Ces restrictions ont considérablement freiné la circulation des marchandises, notamment par voie terrestre. 

Vous trouverez ici plusieurs liens utiles pour suivre les conditions de circulation :

Afin de garantir la continuité du transport de marchandises sur tout le territoire de l'UE, la Commission a publié le 23 mars de nouvelles orientations pratiques sur la mise en œuvre de ses lignes directrices relatives aux mesures de gestion des frontières. En savoir +. Ces mesures semblent avoir réduit considérablement les blocages aux frontières même si des difficultés persistent.

Assouplissement des règles de circulation des poids lourds. Union Européenne (Source : Union TLF/AFTRI)

La Commission valide la prolongation de la flexibilité sur les temps de conduite et de repos des routiers dans onze États  Il s’agit de : l’Autriche, la Belgique, la Bulgarie, la Grèce, la Hongrie, l’Irlande, le Luxembourg, les Pays-Bas, la Roumanie, la Slovaquie et la Suède. La Commission a publié le 29 avril la liste des 22 états, membres et non membres de l'Union Européenne, qui ont adopté ce type de mesures ainsi que le détail de leurs décisions. La France, elle, n’a pas demandé à prolonger les flexibilités qu’elle avait mises en place pendant quelques semaines.

Deux nouveaux États fédéraux allemands ont annoncé la prolongation des exemptions à l'interdiction de conduire le dimanche et les jours fériés pour les véhicules de plus de 7,5 t de PTAC :

  • Schleswig-Holstein : prorogation jusqu'au 30.06.2020
  • Brandebourg : prolongation jusqu'au 30.09.2020.
  • L'autorité de contrôle allemande BAG tient un registre de la situation dans les différentes régions.

Les pays mentionnés dans ce document ont également modifié leurs règles relatives à la circulation les jours fériés.(Source : Fédération National des Transport Routiers, FNTR).

 

 

TRANSPORT & douane EUROPE

 

- Italie

Le confinement, à nouveau prolongé jusqu'au 3 mai, a été assoupli. Le 4 mai, la phase 2 de l'urgence sanitaire commencera par la réouverture de nombreuses activités de production conformément aux dispositions du décret du Premier ministre du 27 avril dernier. Le ministère de transports italiens a diffusé une note à l’intention des conducteurs du transport routier indiquant que les conditions de circulation précédemment mises en place pour contrôler leurs déplacements étaient maintenues jusqu’au 17 mai. (Source : Union TLF) Les conducteurs sont toujours soumis à l’obligation d’informer immédiatement, dès l'entrée du véhicule, le service de prévention des soins de santé compétent, que ce soit pour les conducteurs à destination et au départ de l’Italie ou en transit uniquement. La durée de séjour en Italie, variable selon qu’il s’agit de transit uniquement ou de transport au départ ou à destination de l’Italie, est limitée. Pour les transports à destination et au départ de l’Italie, les conducteurs restent soumis à l'obligation de remplir une auto-déclaration qui certifie l'entrée pour des exigences de travail avérées. Certains commerces, comme les librairies, ont été autorisés à rouvrir, l'application de ces mesures variant selon le régions.

Les conducteurs étrangers doivent signaler leur entrée à une agence sanitaire dont la liste mise à jour est disponible ici.

Compte tenu de l'activité réduite des chargeurs, notre partenaire Italmondo a décidé de faire partir tous les flux internationaux depuis Milan, sauf dans le cas où les volumes permettraient un départ d'une autre de ses agences. En règle générale, Italmondo appliquera donc les tarifs valables au départ de Milan.

La réduction du volume d'activité signifie également que les départs sont moins fréquents. 

- Espagne

Le confinement, qui avait été allègé prudemment, est prolongé jusqu'au 9 mai. Sous conditions strictes, les usines et entreprises du bâtiment ont repris leur activité. 

- Le Portugal a également annoncé la prolongation de l'état d'urgence jusqu'au 2 mai. Son plan de déconfinement devrait être présenté aujourd’hui 30 avril.

- Déconfinement : l'Autriche a démarré son déconfinement progressif en autorisant certains commerces à reprendre leur activité, tout comme l’ Allemagne sauf dans certains länders parmi lesquels Berlin. La réouverture des écoles s’est faite graduellement  au Danemark et les crèches ont également redémarré, comme en Norvège. Le déconfinement a démarré ce lundi 27 avril en Suisse. Les frontières sont toujours fermées, sauf au transport de marchandises et aux travailleurs transfrontaliers.

Transport & douane Europe de l'Est

 

Evolution des mesures sanitaires

  • Prolongement des mesures d'urgence
    • En Lituanie, le gouvernement  a prolongé jusqu’au 11 mai l’état d’urgence sanitaire.
    • En Russie, les mesures de confinement ont été prolongées d'un mois à compter du 14 avril. 
    • Le confinement est également prolongé jusqu' à nouvel ordre en Hongrie et jusqu'au 14 mai en Roumanie.
  • Relaxation de certaines mesures : en République Tchèque, certains magasins ont pu rouvrir ; en Bulgarie, les marchés de produits fermiers sont à nouveau autorisés. En savoir +.

Etat du transport de marchandises  (Source Union TLF et M&M).

  • Lituanie : les conducteurs, lituaniens et étrangers qui se rendent en Lituanie ou qui transitent par ce pays doivent consigner dans un document libre tous les arrêts effectués au cours de leur trajet international, ainsi que la raison et la durée de l'arrêt.
  • Les transports avec la Pologne restent difficiles même si la situation s'améliore à l'entrée du territoire. A la sortie du territoire polonais, c'est la pénurie de chauffeurs qui pose problème, de nombreux conducteurs polonais ne souhaitant pas quitter leur pays. Les prix de transport augmentent donc. Depuis le 23 avril, une nouvelle loi impose à la population l’obligation de porter un masque dans les lieux publiques. Les conducteurs opérant en Pologne sont obligés de porter un masque facial lorsqu'ils se trouvent en dehors de leur cabine, en public, S'il y a deux personnes dans la cabine, elles doivent toutes deux porter un masque facial pendant la conduite
  • Biélorussie.: le gouvernement biélorusse a publié un règlement, entré en vigueur le 10 avril, qui introduit des mesures restrictives supplémentaires. Elles portent sur les exigences d’auto isolation des conducteurs ainsi que sur l’obligation d’avoir des équipements de protection individuelle lorsque les conducteurs effectuant des transports routiers internationaux quittent leur cabine. La Biélorussie a également ajouté à la liste quelques endroits supplémentaires où les conducteurs en transit sont autorisés à s'arrêter (stationner) pour se reposer et prendre leurs repas, ou faire le plein des véhicules. En savoir +
  • Slovénie : compte tenu de la décision prise par la Croatie de supprimer la circulation en convoi pour les poids lourds en transit sur son territoire, la Slovénie, pays voisin vient également de prendre une décision similaire. 
  • L'Ukraine n'accepte plus que des chauffeurs ukrainiens en frontière alors que de moins en moins de chauffeurs ukrainiens acceptent de rouler, ce qui fait flamber les prix de transport.
  • Il y a également une réelle pénurie de chauffeurs pour la Roumanie (contraints à une quatorzaine à l'entrée du territoire) et la Bulgarie.
  • Pour les expéditions import et export entre la France et la Bulgarie, la Roumanie, et les Pays des Balkans, les itinéraires sont modifiés : les chauffeurs ne transitent plus par l’Italie mais par l’Allemagne. Les transit times sont donc rallongés et des surcoûts engendrés.

On souligne toujours sur la zone d'Europe centrale une pénurie de chauffeurs ayant pour effet une augmentation forte des prix de transport.

Transports & DOUANE Turquie

 

Etat du transport de marchandises en Turquie

Les opérations en provenance et à destination de la Turquie sont fortement perturbées mais les conditions de circulation des conducteurs de poids lourds ont été allégées.

  • D’après une circulaire du 27 avril, les chauffeurs turcs ne sont plus soumis à rester en quarantaine pendant 14 jours après avoir passé les contrôles sanitaires à l’entrée du pays.
    Les chauffeurs étrangers qui ne présentent pas de symptômes liés au Covid-19 pourront entrer s’ils s’engagent a quitter le territoire turc dans un délai de 72 heures. Ils devaient au préalable se rendre dans des zones désignées et isolées où l'échange de conducteurs et/ou de remorques/marchandises était effectué. Lorsque cela n'était pas possible, et s'ils avaient séjourné dans des pays à risque au cours des 14 derniers jours*, les conducteurs étrangers n’étaient autorisés à entrer sur le territoire turc qu'après une quarantaine obligatoire de 14 jours.
    Les contrôles sanitaires demeurent toujours obligatoires pour tous les conducteurs et ceux qui présentent des symptômes ne peuvent passer la frontière.
  • Les navires rouliers (RO RO) ne prennent désormais en charge que les remorques ou conteneurs, les chauffeurs ne sont plus admis à bord. 
  • Suspension des vols passagers permettant le transit des chauffeurs Turcs entre les ports de Yalova et Sète
  • Le nombre de rotations entre la Turquie et la France est réduit à 1 par semaine.

Veuillez noter que nous avons mis en place les dispositions suivantes dans le sens Turquie - France :

  • Suspension jusqu'à nouvel ordre des départs en milieu de semaine
  • Les départs de fin de semaine sont maintenus et les marchandises seront transportées en containers 45 pieds au départ du port de Yalova vers Sète avec une traction nationale par des ensembles français

A ce stade, les transit time Terminal Istanbul / Terminal France sont estimés à environ 10 - 12 jours, sous réserve des problématiques de surbooking des navires, annulations de rotations et/ou toute perturbation consécutive à la conjoncture actuelle.

Dans le sens France - Turquie, les marchandises transiteront également via les ports de Sète et Yalova.

* Liste mise à jour le 25 mars des pays à risque (source Union TLF) : Angola / Algérie / Autriche / Belgique / Bangladesh / Chine / Canada / République tchèque / Tchad / Cameroun / Colombie / Danemark / Djibouti / République dominicaine / Égypte / Équateur / Guinée équatoriale / France / Finlande / Allemagne / Guatemala / Hongrie / Iran / Italie / Irak / Irlande / Inde / Côte d'Ivoire / Jordanie / Koweït / Kenya / Kosovo / Kazakhstan / Liban / Lettonie / Monténégro / Maroc / Mongolie / Moldavie / Mauritanie / NCTR / Norvège / Pays-Bas / Niger / Macédoine du Nord / Népal / Oman / Pologne / Philippines / Portugal / Panama / Pérou / Corée du Sud / Espagne / Suède / Suisse / Arabie Saoudite / Slovénie / Soudan / Sri Lanka / Royaume-Uni / Émirats Arabes Unis / Ukraine / Ouzbékistan / Taiwan / Tunisie.

TRANSPORT AMERIQUE DU NORD

 

Mesures de confinement

Aux Etats-Unis, au 29 avril, sur les 50 états, 6 n'imposent quasiment aucune voire aucune restriction. Sur les 44 états restants, 6 ont allégé leurs dispositifs d'état d'urgence et 5 autres ont annoncé des plans pour lever les restrictions. Dans la plupart des états, les déplacements restent limités principalement aux achats de première nécessité ou pour se rendre au travail dans les secteurs d’activités essentiels.

Au Canada, l’Ontario, le Québec et le Saskatchewan ont annoncé des plans pour adoucir les limitations imposées par l’état d’urgence début mai..

Amélioration du transport aérien de marchandises

La conversion de vols passagers (pax) en vols cargo permet d’augmenter la capacité de transport de marchandises sur l’Amérique du Nord, alors qu’elle avait été très impactée par la suppression de vols internationaux pax. Les prix sont cependant élevés. 

 

TRANSPORT AMERIQUE DU SUD

 

Au Brésil, notre agent nous a informés que ses équipes travaillaient en home office depuis le début du confinement.  Le confinement est décidé par les gouverneurs au niveau des états.

Si le transport routier et ferroviaire fonctionne normalement et les ports sont en opération, le fret aérien est extrêmement touché et les opérations doivent être confirmées au jour le jour. 

 

TRANSPORT ASIE

 

- En Chine (Source : ambassade de France en Chine)
Au 28 avril,  la Chine n’annonçait que 6 cas de Covid supplémentaires en 24 heures et aucun nouveau décès. Les autorités de Wuhan ont déclaré qu'au 26 avril, les hôpitaux de la ville ne comptaient aucun malade du Covid-19.
La Chine lève certaines restrictions sur les exportations d’équipements médicaux (masques, tests, vêtements de protection, thermomètres et respirateurs). Les exportateurs de produits médicaux devaient, depuis le 1er avril, être enregistrés auprès de l’Administration nationale des produits médicaux (NMPA), mesure prise à la suite de plaintes de plusieurs pays européens sur la qualité des produits qu’ils avaient achetés. Les produits ont désormais seulement besoin de répondre aux exigences du marché de destination. (MOFCOM) (Reuters)

La reprise de l'économie est réelle mais plus lente que prévue. Selon le MEDEF, l’économie en Chine fonctionnerait à 82,8 % de ses capacités normales : 83 % pour les grandes entreprises et 82,6 % pour les PME.>

L'activité reprend en import. Les exportations chinoises subissent le contrecoup de la crise sanitaire, mais d’une manière moins forte que ce qui était prévu. Les importations chinoises restent relativement stables à -0,9% par rapport à l’année précédente. En savoir + 

- En Inde, le confinement a été prolongé jusqu'au 3 mai et assoupli dans les zones rurales et dans les états épargnés par l’épidémie. Il a été au contraire renforcé dans les métropoles les plus touchées comme New Dehli et Bombay.

Certains états industriels comme le Gujarat ont repris timidement la production. Les cadences sont freinées par les approvisionnements perturbés et la main d’œuvre limitée. De nombreux travailleurs sont en effet retournés dans leur région d’origine lorsque les frontières entre les Etats ont été fermées. Ils s’y trouvent bloqués , les transports publics étant encore à l’arrêt.

L’offre du transport maritime a été revue à la baisse pour deux mois par les compagnies maritimes. Les ports fonctionnent au ralenti ainsi que les centre de groupage intérieurs et portuaires. Les prix de transport import et export ont bondi, en maritime comme en aérien

- L'état d'urgence Pakistan, est à nouveau prolongé jusqu’au 9 mai. Dès le 14 avril, le gouvernement avait autorisé la reprise de certaines activités comme la construction, l’agriculture et l’e-commerce, afin de limiter la crise économique.

 

 

Transport maritime

 

Solutions d'attente : stockage de conteneurs pleins

Alors que de nombreuses livraisons ne peuvent être réalisées à destination finale, les magasins ou entrepôts étant fermés, des compagnies maritimes mettent au point des solutions permettant d’attendre que le destinataire soit en état de réceptionner la marchandise au lieu indiqué sur le connaissement. Les conteneurs pleins seraient stockés dans des hubs déterminés. Les clients pourraient ainsi maîtriser « leurs coûts de stockage dès la phase du booking plutôt que devoir faire face à des frais d'entreposage et de stockage incontrôlés, à des surestaries, et à d'autres frais imprévus à destination ». En savoir + 

Ces solutions pourraient contribuer à désengorger les terminaux. La douane française avait de son côté réagi en octroyant des facilités de stockage. Les grands ports français fonctionnent en effet mais font face à des problèmes de stockage alors que les points de livraisons finaux sont clos.

La baisse du nombre de navires en mer se poursuit à un niveau jamais atteint lors des crises précédentes, toutes les destinations sont concernées. La flotte de portes conteneurs désactivés devrait dépasser au second semestre la barre des 3 millions d’EVP (équivalents vingt pieds). Une légère accalmie s’est produite en mars en raison de la reprise chinoise, puis le nombre de navires retirés à nouveau augmenté.

Aucun marché n’est épargné, la réduction de capacités atteint toute les lignes principales d’après un consultant interviewé dans l’Antenne.

La baisse de capacités perdure donc à l'international. Les opérations fonctionnent avec des ralentissements et perturbations :

  • la quasi totalité du personnel des compagnies maritimes opère actuellement en télétravail, les communications sont ralenties
  • les suppressions d’escales perdurent
  • on observe une augmentation généralisée des tarifs
  • les réservations d’espace sont de moins en moins garanties
  • il n’y a quasiment plus de disponibilités sur certains équipements comme les reefers. Le transport de marchandises thermosensibles est donc difficile.

L'activité reprend en import Chine. L’activité des principaux ports chinois est globalement normale, même pour les réceptions de containers réfrigérés (reefers) dont la saturation est maintenant résorbée. Des départs à vide sont encore à prévoir. » (Source : ambassade de France en Chine).

Transport aérien

 

Amélioration graduelle pour le transport de marchandises en aérien sauf en import Chine

Les capacités – qui avaient fortement baissé compte tenu des suppressions massives de vols passagers- connaissent une amélioration sur les destinations d'Amérique du Nord et d'Asie. En effet, de plus en plus de compagnies aériennes transforment leurs vols passagers en vols "freighters"  tout cargo. Les prix demeurent cependant élevés. 

Sur l'import Chine, la situation se dégrade à nouveau. Les capacités sont asséchées par les importations de masques chinois en Europe. Les prix flambent en conséquence.
D’après l’ambassade de France en Chine, « La multiplication de l’offre de fret aérien répond difficilement à la demande, très forte pour l’acheminement de matériel médical d’urgence, malgré une multiplication par cinq de l’offre de charters tout cargo par rapport à la période normale. » Les congés chinois du 1er au 5 mai pourraient poser des difficultés supplémentaires.. 

L' offre aérienne mondiale demeure dégradée au global

  • Les compagnies aériennes sont fortement impactées par la crise qui affecterait 98% du trafic passager. Les demandes d’ aides massives aux gouvernements et les plans de sauvetage se multiplient comme en France ou aux Etats-Unis. 
  • La pénurie de capacités se poursuit, malgré la conversion de vols passagers en vols cargo (c'est à dire de transport de marchandises). Certaines compagnies maintiennent les vols passagers pour le transport du cargo en soute uniquement, d'autres démontent les blocs sièges afin de transporter des marchandises en soute et en pont principal.
  • Les tarifs au kilo restent élevés. Les espaces ne sont pas garantis pour autant à la date convenue.
  • La fermeture des terminaux se poursuit. 

Le pont aérien pour l'approvisionnement de masques se poursuit et s'intensifie entre la Chine et la France malgré quelques difficultés liées au durcissement des mesures sanitaires en Chine.

Les opérations de douane fonctionnent normalement à ce jour.

Nos équipes sont mobilisées pour répondre au mieux à vos demandes et font le maximum pour trouver des solutions au cas par cas.

MESURES PREVENTIVES

 

- En France 

Protéger la santé de nos salariés est une priorité absolue chez M&M Militzer & Münch.

Bien entendu, nous avons également à cœur de préserver nos prestataires et bien sûr celle de nos clients. A cet effet, nous avons renforcé nos mesures de précaution. 

  • Dans la mesure du possible, les salariés ont été invités à travailler à distance.
  • Pour les salariés présents dans nos locaux, la prise de température biquotidienne a été instaurée.
  • Nous avons demandé au personnel des quais de porter des gants pour la manutention.
  • La circulation des chauffeurs est strictement limitée : l’accès à nos bureaux ou sur les quais est interdit.

Les mesures déjà en place sont bien sûr toujours d’actualité:

  • Les chauffeurs ont été invités à porter un masque lorsqu’ils sont au contact de personnes sur les sites de nos clients. Dans le contexte de pénurie actuelle de masques, cette consigne est cependant difficile à suivre, mais les équipes ont été sensibilisées à l’importance de respecter les consignes sanitaires.
  • Les collaborateurs résidant ou ayant séjourné dans des zones à risque dans les 14 derniers jours sont invités à suivre strictement les préconisations du Ministère de la Santé et à se faire connaître auprès de la Direction de chaque site. Concernant les foyers d’infection en France, nous sommes attentifs aux mesures spécifiques actées par le Gouvernement.
  • En parallèle, conformément aux dispositions règlementaires, les déplacements professionnels en France et à l’étranger sont interdits sauf accord exceptionnel de la direction générale. De plus l’ensemble des réunions internes rassemblant des collaborateurs de plusieurs sites sont reportées ou maintenues via des solutions de visioconférence.
  • Les règles d’hygiène sont en place dans l’ensemble de nos établissements. Nous avons renforcé toutes les sensibilisations et communications auprès de nos collaborateurs et visiteurs et veillons à leur bonne application pour le bien de tous.

- Dans nos filiales

Dans nos filiales en Algérie, Tunisie et au Maroc, des mesures similaires ont été prises en tenant compte des directives officielles locales. 

Soyez assurés de l’engagement de l’ensemble de nos équipes pour suivre la situation au jour le jour, vous informer en toute transparence et rechercher, le cas échéant, des solutions alternatives. Pour toute information complémentaire, n’hésitez pas à vous adresser à vos contacts habituels.

La Direction de M&M France